Réussir : Agir

Escalader une montagne escarpée et à pic, à mains nues et sans sécurité : Peu d’entre nous l’entreprendrait. Sauf des chevronnés.

Face à la peur nous nous comportons souvent comme si nous devions entreprendre une telle épreuve. Alors que très souvent notre épreuve nous l’avons choisie parce qu’elle nous mènera sur le chemin que nous choisissons. Elle est donc probablement à notre portée.

Souvent nous restons coincés quand arrive l’étape finale. Nous avons travaillé, accompli de nombreuses démarches pour réaliser notre but. Et puis soudain plus rien. Statut quo.

Comme si nous étions retenus par un élastique que nous avons étiré à son maximum. Et pour toucher au but, il serait obligatoire de le couper. Et de fait, ne plus avoir de prise, ne plus être relié au passé et prendre le risque de découvrir la part d’inconnu où l’élan nous propulserait.

« Il faut oser ou se résigner à tout »

P. Corneille

Y aller ou résister ? Abandonner la zone confort inconfortable pour découvrir autre chose ? Regarder en avant sans se retourner ? Oser vivre cette aventure ? Franchir ses propres limites ? Le questionnement à un moment n’a plus sa place. Il y aura toujours de bons arguments et de bonnes raisons pour se donner du courage et de la force pour franchir la limite de l’accomplissement actuel. Mais pendant ce temps le but reste hors de portée. Ce « plus loin », ce cap à franchir alors qu’aucun élastique concret ne nous retient sinon celui que nous créons dans notre mental, il y a un moyen de l’atteindre.

Il est temps de cesser de réfléchir, préparer, répéter ce qui est déjà fait, contourner ce qui ne peut l’être. Le bon moment existe. Pour tous. Nous le créons quand nous le décidons. Il est sans doute temps d’agir. Agir pour réussir.

Alors ce pas faisons-le, car ce sera le dernier pas dans la sphère préparation et le premier dans la sphère concrétisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *