Quand plus rien ne va

Qu’est-ce qui nous rend heureux ? Pour certains, le bonheur semble parfois jouer à cache-cache…. 

Il y a tant de difficultés, tant d’obstacles à affronter dans une vie. Il est possible d’avoir l’illusion que plus rien n’est possible et vient alors le risque de passer en mode « survie ».  Pourtant chacun de nous a le pouvoir de mettre de la couleur dans sa vie.

Pix Miguel Padrinan

Il est tout à fait admissible d’éprouver la désolation, la perte de la foi, le découragement. Pourtant, la force et le courage se cultivent aussi. Surtout dans ces moments où le quotidien semble fastidieux, insurmontable et que les événements du moment ne sont pas ceux pour lesquels nous voulons donner de notre énergie.

Lorsque nous pensons que la spirale nous amène vers le bas, il est toujours possible de modifier notre regard et de changer le cours de notre vie. Fermons les yeux un instant et imaginons-nous là où nous voudrions être. Visualisons-le puis ressentons l’émotion que nous éprouvons : Ce sentiment de joie éprouvé lors d’un accomplissement personnel souhaité. Maintenant, ouvrons les yeux. Grâce à notre imagination, nous avons pu un instant être ce que nous pouvons être. Là où nous aimerions être.

C’est le moment de se poser la question : Suis-je certain d’avoir fait tout ce qu’il fallait pour réaliser ce que je veux vraiment ?

Maintenant, regardons autour de nous. Il y a des tas de personnes volontaires, positives, lumineuses. Quoi qu’elles traversent, elles parviennent toujours à focaliser leur attention sur l’aspect positif de chaque situation. Car oui, nous sommes des êtres lumineux, mais nous nous laissons emporter parfois dans un tourbillon de pensées et agissements négatifs parce que l’amertume éprouvée face à des vécus difficiles pousse à se retrancher sur des actions et des comportements qui somme toute ne sont utiles pour personne et encore moins pour soi. Mais ils rassurent sur cette croyance : C’est fichu, je ne peux pas, je ne dois pas, je n’ai pas la force, je n’ai pas de chance… Car finalement, n’est-ce pas plus simple d’admettre ce qui ne convient pas, plutôt que de se demander comment rebondir ? Et se permettre de franchir le pas décisif pour sortir de cette spirale « infernale » ?

Non, ce n’est pas fichu. Non, personne n’est incapable. Personne n’est définitivement coincé dans sa prison. C’est à chaque être de prendre la clé qui ouvrira la porte de son enclos.

Pix Donald Tong

Cultiver le courage, la volonté et la persévérance génère et amplifie les sentiments de confiance, d’espoir et contribue à déployer l’énergie qu’il y a en nous. A leur tour, ces sentiments donnent de la joie et se convertissent en amour. L’amour de la vie. Et lorsque nous aimons la vie, nous sommes capables d’abattre des montagnes.

Connaissez-vous l’histoire du casseur de pierres ?

Pix S.Migaj

En se rendant à Chartres, un voyageur voit sur le bord de la route un homme qui casse des cailloux à grands coups de maillet. Son visage exprime le malheur et ses gestes la rage. Le voyageur demande : « Monsieur que faites-vous ? » – « Vous voyez bien, lui répond l’homme, je n’ai trouvé que ce métier stupide et douloureux »Un peu plus loin, le voyageur aperçoit un autre homme qui lui aussi casse des cailloux, mais son visage est calme et ses gestes harmonieux.– « Que faites-vous Monsieur ? », lui demande le voyageur.– « Et bien je gagne ma vie grâce à ce métier fatigant, mais qui a l’avantage d’être en plein air », lui répond-il. Plus loin un troisième casseur de cailloux irradie de bonheur. Il sourit en abattant la masse et regarde avec plaisir les éclats de pierre. « Que faites-vous ? » lui demande le voyageur. « Moi, répond cet homme, je bâtis une cathédrale ! ».

Être authentique avec soi-même : Bien se connaître, bien se reconnaître.

Tout commence par nous. Ce que nous pensons, ce que nous voulons, ce que nous ressentons comment nous préférons nous poser : plutôt en malchanceux qui ne peut plus rien pour lui-même, ou en personne lumineuse et courageuse, même si cela est resté caché au fond de nous parce que nous avons préféré penser le contraire. (Et cela serait juste de chercher à savoir pourquoi cela).

Lorsque nous regardons en arrière, quel sentiment prédomine ? Amertume ou sérénité ? Quel choix faut-il prendre par rapport à ces valises remplies de tristesse, de rancœur, de croyances limitantes, d’amertume, de pessimisme ? Préférons-nous rester dans ce qui a été jusque-là, soit sommes-nous ce que nous avons été ? Ou choisissons-nous d’être ce que nous serons ? (Entrevu grâce à notre imagination ?)

Pix Martin Dampc

Le changement c’est maintenant et c’est possible.

Coaching de vie : Choisissez d’être accompagné et prendre en mains votre projet personnel. Entrepreneur en pleine remise en question, particulier en recherche de changement. Transformez votre vie. Contactez-moi, pour un flash coaching sans engagement

3 Commentaires sur “Quand plus rien ne va

  1. Anonime says:

    Un article très encourageant et rempli de positivisme. J’adore l’histoire du voyageur et les casseurs de pierres. Ça montre différents points de vu sur une même situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *