Objectiver, positiver


Agir maintenant ou remettre à plus tard ? Essayer ou trouver des raisons de ne pas le faire ? Envisager un échec ou imaginer une parfaite réussite ? Lorsque nous décidons de mettre un projet en œuvre, notre détermination est alors bien présente. Cela ne signifie pas que nous démarrons celui-ci au moment où nous prenons la décision. Or, il est sans doute plus important de se focaliser sur le « QUAND ». Quand vais-je démarrer mon projet ? Existe-t-il un moment plus propice qu’un autre ? En général, nous aurions tendance à décider d’arrêter de fumer à la nouvelle année, entreprendre un régime lundi prochain, nous mettre au sport dès le printemps, organiser une sortie dès qu’il fera moins froid etc. Qu’est-ce qui nous pousse à toujours poser une date butoir plus avant plutôt que de démarrer immédiatement à ce moment précis où la détermination l’envie et la volonté sont à leur maximum ? Attendre ne rendra les choses sans doute ni plus faciles ni difficiles. Cependant passer à l’acte immédiatement augure que pris dans la foulée du désir, l’engagement a plus de chances de démarrer fort et de perdurer. Faisons-nous confiance et soyons optimistes : Pourquoi ne pas envisager tous les résultats positifs que la mise en œuvre immédiate va enclencher ? Quels bénéfices allons-nous récolter ? Et pour mieux nous motiver, félicitons-nous encore et encore de chaque instant qui s’écoule tandis que notre projet se dessine davantage. Une devise peut-être ? : « Je veux, je peux, je fais » N’ayons pas peur d’oser, d’entreprendre, de tomber les limites, il y a sans doute plus de chances d’aboutir qu’en remettant à plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *