Les messages contraignants

« C’est bien de te voir sourire, dans ta vie sois certain que tu auras moins de soucis. » « Tu es très lent, c’est bien, tu fais les choses avec soin. » « Tu as abandonné avant la fin, tu as eu la sagesse de ne pas prendre de risques. » Avez-vous souvent entendu ce genre de propos lorsque vous étiez petit enfant ? Ou était-ce plutôt : « Si tu ne te dépêches pas, tu n’arriveras pas. » ou « Arrête de pleurer, tu n’es pas courageux. » ou encore « Arrête de faire le clown, sois un peu sérieux. » Sans le savoir, nous sommes peut-être freinés quotidiennement dans nos élans naturels du fait d’un message reçu au cours de notre enfance et qui aujourd’hui influence notre comportement sans que nous en ayons forcément conscience. Ce message qualifié de « contraignant » nous a poussé à agir de telle manière, à adopter une façon d’être. Mais aujourd’hui, elle ne correspond peut-être plus à ce que nous souhaitons, à ce que nous ressentons. Certains d’entre-nous bravent tous les défis et sont fatigués de tenter d’être à la hauteur de ce qui est jugé comme référence. D’autres passent leur temps à se préoccuper des autres, à faire plaisir tout en éprouvant la sensation que cela ne va jamais dans leur sens. Pour d’autres il s’agit d’être parfaits, et ceux-là ne finissent jamais de s’en assurer par des agissements sans reconnaître qu’ils ne le souhaitent pas tant que ça. Prenons-nous le temps de nous poser un moment pour faire le point sur ce que nous sommes, ce que nous souhaitons, ce que nous pouvons ? Quelle est notre véritable nature, quelles sont nos réelles aspirations ? Petit enfant, nous étions nous-mêmes, nous agissions spontanément, sincèrement, sans a priori, sans crainte. Puis nous avons reçu une éducation pour notre bien certes mais qui a pu aussi parfois ou souvent semer des doutes et des croyances que nous maintenons toujours. Prendre le temps d’évaluer si notre comportement correspond à ce que nous pensons être ou ce que nous pensons tout court est sans doute une porte de secours pour modifier dans notre vie ce qui ne nous appartient pas, ce qui n’est pas notre réelle personnalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *