Les émotions négatives

Nous vivons au cours de notre vie des hauts et des bas. Il est parfois des situations qui nous atteignent au plus profond de notre être. Les tourments que nous vivons risquent de faire de nous la proie de nos émotions. Si cette phase se passe bien, les émotions ressenties effectuent le processus habituel : Apparition à la suite de l’expérience vécue, provocation d’une tension de tout notre être puis retour à l’équilibre initial. Mais des émotions non « digérées », marquent notre corps et notre esprit d’une empreinte qui n’aura de cesse de remémorer les sensations douloureuses déjà vécues. Elles réactiveront alors un même comportement d’auto-défense, chaque fois qu’un nouvel événement générant des sentiments similaires adviendra.

Il est possible de transcender les émotions négatives. Apprendre à cultiver la quiétude, la compassion et en corollaire la plénitude et l’amour. Lorsque nous atteignons cette capacité, ces émotions qui auraient pu nous déstabiliser, nous désarçonner n’occupent alors plus cette place privilégiée, donnée malgré nous et régie par des instincts primaires. Ceux-là mêmes qui nous poussent à réagir trop spontanément et brutalement sans que la raison n’intervienne.

Si nous transcendons les émotions néfastes pour notre bonne évolution, nous quittons la zone des blocages et ouvrons un champ de possibles pour créer et nous réaliser. Nous sommes prêts à agir en possession de toutes nos facultés, nos talents, nos ressources et nos forces. Nous dirigeons nos intentions avec lucidité et authenticité. En acquérant la capacité de nous positionner en simples observateurs d’un événement, nous pouvons agir dessus sans emprise à une quelconque déstabilisation. Cette habitude d’observation réduit comme peau de chagrin la durée d’identification à une émotion annihilante pour notre bon équilibre.

Voilà pourquoi il n’est pas juste utile mais nécessaire d’apprendre à reconnaître nos émotions pour tenir les rênes de notre vie. Les émotions positives qui nous procurent de la joie, nous chargent en bonne énergie et nous procurent de la force morale et physique. Ce n’est pas le cas pour les émotions négatives ancrées dans notre mémoire. Elles risquent de nous enfermer dans l’anxiété, la peur, la tristesse, la colère, la fatigue, la perte de motivation. Et de réitérer des situations désagréables au travers de schémas répétitifs.

Transcender la douleur et les émotions néfastes qui l’accompagnent, ce n’est pas devenir insensible ou s’abandonner. Des événements tels que l’échec, la perte, des attentes non satisfaites, des souvenirs déplaisants, des conditions de vie difficiles ont moins de possibilités de nous ébranler car nous pouvons mieux vivre les événements douloureux comme des manifestations détachées de soi.

Nous devenons capables de nous ancrer et de rester imperturbables, la compassion s’installe. Non pas que nous soyons démunis de toute possibilité de ressentir ces émotions mais leur trace parfois laissée dans la chair devient un témoin qui n’a pas vocation à nous maintenir uniquement liés à un passé douloureux. Elle peut cependant être le déclencheur d’un potentiel insoupçonné.

Savoir observer sans nous identifier à nos émotions nous permet de prendre du recul. Nos pensées sont plus limpides, la posture que nous adoptons face aux événements est plus juste, plus solide, et la compassion qui petit à petit devient une fidèle compagne, nous permet d’agir dans le respect et la bienveillance. Envers nous et le reste du monde.

A cette capacité d’observation se lient d’autres avantages. Le discernement, le détachement, la lucidité, la confiance, le calme, la joie et l’amour. C’est un apprentissage qui mérite d’être entrepris. Il est porteur de nombreux bienfaits, de bonheur. Il est gratifiant de parvenir à vivre des peines et des difficultés si nous parvenons à transcender les émotions douloureuses en émotions porteuses d’espoir, de courage et de force.

Une expérience aussi bouleversante soit-elle sera vécue avec plus de sagesse au point de pouvoir amplifier le sentiment d’unité et d’appartenance à un mouvement de création dont nous ne sommes maîtres individuellement mais auquel nous participons d’un commun élan.

Coaching de vie : Choisissez d’être accompagné pour prendre en mains votre projet personnel. Apprenez à contrôler vos émotions. Contactez-moi, pour un flash coaching sans engagement

Laisser un commentaire