Heureux dans sa vie, heureux au boulot

De ces deux affirmations, laquelle vous fait le plus réagir ? Un fait conditionne-t-il l’autre ? Faut-il ou peut-on être heureux partout ? Pour parvenir au bonheur, nous misons parmi un ou plusieurs des facteurs suivants : Une bonne santé, de bons rapports familiaux, de belles relations amicales, une aisance financière, le bien-être au travail. ​Pour beaucoup d’entre nous, notre vie est scindée en deux essentiels : notre vie privée et notre vie professionnelle. Nous sommes aussi plus soucieux de notre bien-être et donc d’un équilibre de vie entre les deux. Le sujet est d’importance, c’est pourquoi l’OMS publie en 2017 une nouvelle note d’information qui vise la favorisation des mesures permettant de maintenir une bonne santé mentale au travail. https://www.who.int/mental_health/in_the_workplace/fr/

Si les conditions professionnelles ne s’avèrent pas satisfaisantes et que des solutions concrètes pour y remédier tardent à venir, il sera indispensable de chercher les ressources en nous pour ne pas être envahis petit à petit par le malaise. N’attendons pas que le pire se présente, n’attendons pas d’aller mal. Ne laissons pas la situation nous échapper. Si les solutions extérieures sont inenvisageables (parler à son manager, changer de poste, améliorer ou modifier l’environnement…) et qu’il n’est pas possible d’envisager de prendre une autre voie, il est indispensable de prendre du recul face à la situation difficile et prendre soin de soi .

« Ce n’est pas la charge qui vous écrase, c’est la façon dont vous la portez ».

Lou Holtz

Qu’en pensez-vous ? Comment pourriez vous vous y prendre ? Le débat est ouvert. N’hésitez pas à me contacter pour en discuter. Prenez Rdv en ligne


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *