Autonomie

Nous possédons tous des qualités et des capacités mais nous ne pouvons ou ne savons tout faire. Il se pourrait donc que nous comptions sur nous-mêmes par exemple pour prendre en charge la réparation de la plomberie mais que soyons obligés de faire appel à une aide extérieure et déléguer la tâche. Dans ce cas, il est question d’une action physique qui demande un savoir faire. La notion d’autonomie englobe l’idée de se débrouiller quelque soit l’étape au moment de l’action ou dans une telle situation. C’est la faculté d’agir par soi-même. Dans le cas de la réparation précédemment citée par exemple.

Entendons par être autonome, ne pas attendre qu’une autre personne intervienne, agisse à notre place. C’est en quelque sorte nous prendre en charge parce que nous pouvons le faire. Il s’agit de ne pas dépendre des uniques conseils d’autrui, de la décision d’un autre, de la convenance à une éducation reçue, de l’écoute absolue d’un ordre reçu sans prendre le temps de déterminer si nous en convenons, si nous nous alignons avec les propos reçus. Nous prenons alors nos décisions sans forcément subir d’influence.

Il arrive que des chocs émotionnels forts au cours de notre vie nous poussent à sortir de notre zone de confort et nous permette d’acquérir davantage d’autonomie. Il peut aussi être plus facile de croire que nous n’en avons pas les moyens de nous prendre en charge, nous pouvons trouver tout un tas de bonnes raisons pour éviter, repousser, stagner, stopper. Nous espérons alors que l’on nous tienne par la main, l’on nous mâche le travail, nous accompagne, et que les décisions soient prises à notre place… Cela est possible bien évidemment, mais de façon ponctuelle.

Lorsque la jambe est cassée, nous prenons des béquilles le temps de nous remettre d’aplomb. Cela n’est pas éternel. Nous pouvons parfois tirer un réel bénéfice d’un appui extérieur, cependant, il est sans doute nécessaire de ne pas négliger nos propres compétences et capacités pour agir par soi-même autant que possible.

A moins que vous n’ayez jamais pensé que la locution « on n’est jamais mieux servi que par soi-même » soit possible ?

Laisser un commentaire